Un groupe de personnes fait la queue devant un supermarché de Merida au Venezuela. Depuis 2015, ces scènes sont quotidiennes.

Venezuela : les chrétiens apportent leur aide aux réfugiés qui fuient vers le Brésil

Au moins 2,3 millions de Vénézuéliens ont quitté leur depuis 2015, a indiqué l'ONU dans un rapport le 8 novembre. «C'est la plus grande crise de réfugiés en Amérique du Sud», a déclaré l'ONU. Par les villes de Roraima et de Boa Vista, un millier de Vénézuéliens traversent chaque jour la frontière avec le Brésil pour fuir la faim et la pauvreté. Ils peuvent compter sur l’accueil des communautés chrétiennes, à défaut de pouvoir retourner dans un pays ruiné.

Un réseau d'organisations religieuses travaillent ensemble pour fournir l'aide de première nécessité à tous les réfugiés dans les rues, rapporte Noemí Mena Montes, journaliste du site Evangelical Focus. Sans aucun soutien des autorités locales ou fédérales. C’est la première fois de l'histoire de cette région brésilienne, que toutes les églises travaillent ensemble pour aider les réfugiés, explique le prêtre catholique Padre Elvis. “Il n'y a pas d'immigrants dans l'Eglise, il n’y a que des chrétiens”. La mission baptiste brésilo-vénézuélienne, fournit de l'eau, l'accès à des salles de bains et à Internet, aux nombreuses réfugiés qui demandent de l'aide.

Beaucoup de Vénézuéliens qui arrivent ne peuvent plus acheter de nourriture; le prix d'un seul poulet ou d'une table de chocolat équivaut au salaire mensuel. La population locale est de plus en plus hostile à cette arrivée massive d’immigrés. Le Venezuela vit une grave crise politique, économique et sociale. Des dizaines de milliers de Vénézuéliens ont fui vers les pays voisins, dont le Brésil au cours des derniers mois. Un exode due à la crise économique que traverse le pays, ruiné depuis la chute du cours du pétrole.

La rédaction d'Evangeliques.Info / Evangelical Focus / Le Point - 14 novembre 2018 11:36

Partager/Commenter

Publicité