© BB

Médias: Le fondateur du site satirique chrétien Babylon Bee l’a vendu pour échapper à Facebook

Le fondateur du site satirique évangélique Babylon Bee l’a vendu. Dans un communiqué posté sur son site personnel le 22 mai, Adam Ford a expliqué que les pressions venant de Facebook l’ont poussé à se séparer de son «bébé» au mois d’avril dernier.

Babylon Bee a connu un grand succès aux Etats-Unis grâce à des articles se moquant des travers des chrétiens évangéliques, avec des posts tels que «Mère impolie oublie de mettre son bébé en mode silencieux avant le culte» ou «Calviniste s’avance durant l’appel pour corriger la théologie du pasteur».

Si son créateur reconnaît que ce succès a été rendu possible grâce à Facebook, il accuse la plateforme d’agir comme un «mafieux», et d’imposer une vision du monde hostile aux chrétiens. «Pour réussir comme créateur de contenu, vous devez utiliser Facebook, et utiliser Facebook, surtout si vous êtes chrétien et/ou conservateur, c’est comme aller voir la mafia pour emprunter 10000 dollars.» Poursuivant l’analogie, Adam Ford explique que «Facebook vous donnera volontiers l’occasion à votre contenu de devenir viral. Mais ensuite s’ils le font, ils vous possèdent.»

Or, les algorithmes et les règles de Facebook font qu’une épée de Damoclès est suspendue sur la tête des auteurs, qui doivent se conformer à une vision du monde et des valeurs progressistes. Tout écart peut être sanctionné par une moindre diffusion des posts ou même une exclusion de la plateforme.

Babylon Bee, qui a un nouveau propriétaire chrétien, continuera ses articles satiriques. Adam Ford de son côté annonce qu’il se consacrera à son propre site The Christian Daily Reporter, un agrégateur de nouvelles concernant les évangéliques.

La rédaction d'evangeliques.info / Houston Chronicle/ Christian Post - 24 mai 2018 11:30

Partager/Commenter