© CEFIR

Québec: Les étudiants pré-universitaires sont peu calés en religion

Au Québéc, dans les collèges d'enseignement général et professionnel (pré-universitaire), les étudiants ont peu de connaissances générales sur les différentes religions, bien qu'ils se montrent tolérants à l'égard des signes religieux dans l'espace public.

Selon un rapport de recherche du Centre d'expertise et de formation sur les intégrismes religieux, les idéologies politiques et la radicalisation (CEFIR), moins de la moitié des répondants (sur 991) a fourni des bonnes réponses aux questions sur l'islam et le judaïsme. Même pour le christianisme, les pourcentages de bonnes réponses étaient globalement faibles.

Pour 50% des sondés, les actions terroristes sont principalement dues à des idéologies religieuses alors que plusieurs sont commises au nom d'idéologies non religieuses.

Il ressort encore que les étudiants ne connaissent pas les groupes extrémistes québécois et que leurs connaissances en matière de radicalisation sont minimes.

"On peut craindre que l’ignorance ne fasse le lit de la radicalisation tout en renforçant des orientations politiques inappropriées et contreproductives", ont affirmé les chercheurs. Ils recommandent de revoir les cours d'éthique et de culture religieuse, que les étudiants interrogés ont par ailleurs tous suivis lors de leur scolarité, afin de mieux outiller les jeunes dans la compréhension de la radicalisation et des idéologies religieuses.

La rédaction d'Evangéliques.info - 22 mai 2018 11:08

Partager/Commenter