© iStock

Grande-Bretagne: Deux ans de suspension pour le pasteur coupable d’abus spirituel

En Grande-Bretagne, l’Eglise d’Angleterre a suspendu pendant deux ans un pasteur reconnu coupable d’abus spirituel. Un tribunal ecclésiastique a décidé la sanction Le dix mars. A l’issue du délai, la suspension pourra être levée après une évaluation du risque de récidive, rapporte The Guardian.

Tim Davies était pasteur principal de Christ Church Abingdon, une Eglise anglicane évangélique du diocèse d’Oxford. Sa conduite avait été déclarée «indigne ou inappropriée au statut et au travail d’un membre du clergé à travers l’abus d’un pouvoir et d’une autorité spirituels sur une personne âgée à l’époque de quinze-seize ans» en janvier dernier.

Le pasteur, qui logeait à l’époque chez la secrétaire de l’Eglise, accompagnait le fils de celle-ci de manière très intrusive. Notamment, il menait des séances d’études bibliques et de prière de deux heures dans la chambre du jeune, et l’enjoignait de quitter sa petite amie, qualifiée par Tim Davies de «mauvaise semence».

Un porte-parole du diocèse s’est félicité de ce verdict: «Les conclusions du tribunal sont instructive pour quiconque doute encore de l’existence des abus spirituels.»

Toutefois, l’ancien directeur exécutif de l’Alliance évangélique de Grande-Bretagne, Krish Kandiah, s’inquiète des dangers du concept. Dans les colonnes de Christianity Today, il avait souligné en janvier dernier la difficulté à définir cette forme d’abus ainsi qu’à délimiter les frontières de la spiritualité. «C’est également problématique de déclarer que c’est une question uniquement pour les personnes de foi,» écrivait alors Krish Kandiah, par ailleurs très impliqué dans la protection de l’enfance.

La rédaction d'evangeliques.info / The Guardian - 12 mars 2018 11:10

Partager/Commenter

Publicité