Norbert Valley © Alliance Presse

Suisse: Le requérant d’asile débouté, aidé par le pasteur Norbert Valley, vit toujours caché

A deux jours du procès du pasteur Norbert Valley devant un juge du Tribunal de La Chaux-de-Fonds, le 12 mars, pour être venu en aide à un requérant d’asile débouté, ce dernier, Edem (nom d'emprunt), Togolais de 36 ans a témoigné dans le journal 24heures. «Norbert est venu à mon secours en me tendant la main, et le Ministère public lui a dit qu’il n’en avait pas le droit: c’est inhumain!» Depuis 2016, le jeune homme survit caché dans le pays, aidé par des citoyens se référant à la Constitution fédérale, et son article 12 qui dispose d’un droit à «être aidé, assisté et à recevoir les moyens indispensables pour mener une existence conforme à la dignité humaine» pour «quiconque est dans une situation de détresse et n’est pas en mesure de subvenir à son entretien».

«Les autorités suisses ne m’ont pas accordé l’asile en faisant valoir le fait que le Togo n’est pas en guerre», assure Edem. «Si je n’avais pas fui, le parti au pouvoir m’aurait fait disparaître», explique celui qui a été incarcéré dans son pays d’origine à la suite de manifestations révolutionnaires. Sa famille a pu réunir une somme d’argent pour qu’il puisse quitter le pays. «Mais on m’a fait comprendre que, si je revenais sur le territoire, on allait s’occuper de moi ou de ma famille restée au pays, car ma liberté serait synonyme de travail mal fait», témoigne-t-il encore dans 24heures. En apprenant que sa demande d’asile est refusée, Edem fait une tentative de suicide, entraînant une hospitalisation en psychiatrie.

Norbert Valley, pasteur de l’Eglise évangélique du Locle (FREE) est venue en aide au jeune homme, qui fréquentait l’Eglise, en lui offrant des repas à plusieurs reprises et en lui donnant un accès temporaire à un local afin qu’il puisse dormir au chaud. Cela lui a valu une condamnation pénale (dix jours-amendes à 100 frs avec sursis et à des frais de justice de 250 frs) prononcée par le Parquet général du Canton de Neuchâtel en août 2018.

La redaction d'Evangeliques.info / 24heures - 10 mars 2020 15:42

Partager/Commenter