Osez Jésus© pinterest

France: la plateforme «Osez Jésus» fait parler d’elle

Les réactions vives suscitées par la plateforme «Osez Jésus» témoigne pour le moins que la campagne d’évangélisation ne passe pas inaperçue. Présent sur Facebook, Instagram, Twitter, et sur le site du même nom, «Osez Jésus» présente une multitude courts témoignages de personnes ayant passé par toutes sortes de situations et qui ont trouvé la paix et un sens à leur vie en Jésus-Christ. Une photo en gros plan et un slogan accrocheur: «Votre réaction quand vous découvrirez qu’on peut guérir du cancer/ sortir de la dépression/se reconstruire après avoir été victime d’un abus sexuel etc. Et si c’était vous?»

La plateforme n’est pas nouvelle et les témoignages ont été mis en ligne dès juillet 2019, mais elle suscite des réactions dans la presse ces derniers jours par le style très direct de sa communication. «Cette plateforme évangélique propose de vous aider sur les plans de vie en vous tournant vers la religion», titre Yahoo actualités le 11 février.

C’est l’Impact Centre Chrétien (ICC) basé en région parisienne mais également présent dans plusieurs régions du monde et en particulier en Afrique, qui a lancé cette plateforme à la fois surprenante, si l’on en croit les commentaires, et très vivante par la diversité des témoignages publiés en ligne. De courtes vidéos présentent des récits de vies transformées par Christ, avec le risque de proposer un Jésus «solution» à nos besoins plutôt qu'un message complet de l'évangile.

«Jésus reconstruit et restaure des vies! Et nous voulons partager ces histoires de vies transformées afin que toute personne découragée, victime d’abus, désespérée se reconnaissant dans une situation difficile ou insurmontable puisse à son tour oser Jésus et trouver le réconfort, la guérison et l’espoir,» explique la page Facebook «Osez Jésus». Sur le site internet, une prière en ligne est proposée et il est possible de recevoir une Bible et d'entrer en contact en quelques clics.

Il n’en faut pas davantage pour susciter de nombreuses réactions agressives sur les médias sociaux. La méthode est perçue comme un moyen de profiter des gens en difficulté pour «vendre » une religion. S’il est vrai que certaines des photos illustrant des sujets dramatiques sont un peu déroutantes par leur côté léger et souriant, la plateforme permet de lire des témoignages de personnes ordinaires touchées dans leur quotidien par la Bonne Nouvelle.

La rédaction d'Evangeliques.info / Yahoo actualités - 12 février 2020 08:23

Partager/Commenter