© Portes Ouvertes

Tadjikistan: Le pasteur Bahrom Kholmatov libéré après deux ans et demi de prison

Le Tadjik Bahrom Kholmatov, pasteur de l’Eglise protestante de Khoudjand, a été libéré de prison le 18 décembre, après deux ans et demi derrière les barreaux. Arrêté en avril 2017 lors d’un raid musclé de la police secrète dans son église, il avait été condamné à trois ans d’emprisonnement pour «incitation à la haine et extrémisme». Son tort? Avoir chanté des cantiques chrétiens dont les paroles «appellent le peuple à renverser le gouvernement» selon l’interprétation des autorités. Il devait être libéré au printemps, rapporte Portes Ouvertes qui se réjouit de cette fin de détention anticipée et inattendue.

Selon Portes Ouvertes les autorités avaient menacé la famille de Bahrom Kholmatov, ses amis et les autres membres de l’Eglise s'ils révélaient des détails sur l'affaire, le procès ou l'emprisonnement. Le pasteur avait été placé à l’isolement dans une prison à 350 km de son domicile où seule son épouse pouvait lui rendre visite.

Les prières des chrétiens «m’ont aidé à me tenir debout», témoigne le pasteur. «Elles ont aidé ma femme et mes enfants, elles ont aidé les membres de mon église qui se sont retrouvés sans pasteur, puis ont été chassés de notre bâtiment par les autorités. Vos prières nous ont aidés à tenir bon à travers toutes ces difficultés et à grandir spirituellement. Merci de tout mon cœur!».

Le Tadjikistan, plus pauvre pays d’ex-URSS, est classé au 29 rang de l’Index mondial de persécution des chrétiens 2019 de Portes Ouvertes. Selon la mission, la situation des chrétiens s’est détériorée à tous les niveaux ces cinq dernières années dans le pays dont le régime prend un virage autoritaire.

la rédaction d'Evangeliques.info/ Portes Ouvertes - 09 janvier 2020 10:36

Partager/Commenter

Publicité