© DR

Etats-Unis: Donald Trump dans une megaéglise de Miami pour son premier meeting de campagne de 2020

Le 3 janvier, le président américain Donald Trump s’est rendu dans une megaéglise de Miami, l’Eglise King Jesus, pour son premier meeting de campagne de l’année. 7000 personnes étaient présentes. C’est la plus grande Eglise latino des Etats-Unis, selon RFI.

Le président américain a évoqué les différents sujets importants pour les évangéliques comme l’avortement ou les libertés d’expression et de religion, déclarant: «Nous rétablirons la foi en tant que véritable fondement de la vie américaine», rapporte The Guardian. «Pour que l’Amérique prospère au 21ème siècle, nous devons renouveler la foi et la famille comme le centre de la vie américaine», a-t-il ajouté. Un responsable a prié ainsi sur scène: «Seigneur donne lui la force de combattre les ennemis de la nation.» «Sers-toi de lui pour changer l’atmosphère spirituelle de la nation», a-t-il encore prié.

Robert Jeffress, un pasteur de Dallas qui vient régulièrement prier pour Donald Trump à la Maison Blanche, a déclaré: «Nous sommes engagés dans une bataille, pas seulement entre républicains et démocrates, mais entre le bien et le mal. Quand vous regardez les candidats démocrates, tous défendent un droit à l’avortement sans limites. Nous avons donc besoin d’un président comme Donald Trump. Un président pro-vie, pro-religion et du côté de Dieu.»

Le vote des chrétiens évangéliques avaient largement contribué à sa victoire aux dernières élections. Selon RFI, 80% des évangéliques ont voté pour lui en 2016. «Les chrétiens n’ont jamais eu un meilleur champion que moi à la Maison Blanche», a déclaré le président lors du meeting.

Mais il ne fait pas l’unanimité. Doug Pagitt, pasteur et directeur exécutif de «Vote Common Good», une organisation mobilisant les électeurs chrétiens, a déclaré: «Il essaie d’utiliser ce rassemblement et cette base pour couvrir ses promesses non tenues et ses politiques immorales», rapporte The Guardian. «C’est la réponse désespérée de Trump à la prise de conscience qu’il perd son principal bloc de vote, les électeurs croyants. Il se rend compte qu’il a besoin de chaque dernier vote s’il veut une chance de se faire réélire. Perdre même 5% met fin à ses chances.», a-t-il ajouté.

la rédaction d'Evangeliques.info - 06 janvier 2020 16:24

Partager/Commenter