© Instagram

Etats-Unis: Il pardonne la meurtrière de son frère.

En plein procès d’Amber Guyger, la policière blanche qui avait tué Botham Jean, un afro-américain de 26 ans, le frère de la victime prend la parole et lui accorde son pardon.

Les faits s’étaient produits au Texas, en septembre dernier. L’accusée s’était introduite chez la victime et l’avait tué par balle. La sentence, prononcée à Dallas, lui inflige dix ans de prison.

Selon Christianity Today, le tribunal a permis à la famille de s’exprimer et c’est Brandt, le frère du défunt, qui a pris la parole: «Si vous êtes vraiment désolée, je sais que je ne peux parler que pour moi-même, je vous pardonne.» L’homme a demandé à la meurtrière s’il pouvait la prendre dans les bras et elle s’est mise à pleurer. Brandt a déclaré que son frère aurait aimé qu’elle puisse donner sa vie à Christ.

La nouvelle a fait sensation sur les réseaux sociaux, soulevant admiration et incompréhension. Allison Jean, la mère de la victime a toutefois réagi face aux médias pour préciser la position de l’ensemble de la famille: «Le pardon, pour nous chrétiens, est une guérison, mais ainsi que le dit mon mari, il y a des conséquences.» Elle a fait allusion à une enquête policière marquée par la corruption. «Si nous marchons en tant que chrétiens, nous avons toutefois la responsabilité de nous assurer que la ville fera ce qui est juste.» Par ces nouvelles déclarations, la famille souhaite montrer que l’Evangile nous appelle au pardon, mais que la justice doit être rendue équitablement.

La rédaction d'Evangeliques.Info / Christianity Today - 09 octobre 2019 11:33

Partager/Commenter