Le pasteur Andrew Brunson reçu par le Département d'Etat des Etats-Unis le 23 octobre 2018. © Ron Przysucha / State Department

Turquie : Le pasteur Andrew Brunson s’inquiète d’une restriction croissante de la liberté d’expression

Rentré aux États-Unis après sa libération de prison le 12 octobre 2018, le pasteur Andrew Brunson s’inquiète d’une restriction croissante de la liberté d’expression et des droits religieux en Turquie sous le président Erdogan. «Il y a encore un haut degré de liberté pour les chrétiens en comparaison avec d’autres pays musulmans de la région, mais je suis inquiet car tous les signes indiquent un changement imminent», a-t-il déclaré le 30 juin dernier au Washington Post.

À l’instar de milliers de citoyens turcs, enseignants, journalistes et militaires, Brunson est arrêté en octobre 2016 lors du coup d’Etat manqué contre le président Erdogan. Il est alors soupçonné de soutenir des groupes séparatistes. Il passe une année en prison et se voit libéré suite aux négociations du gouvernement américain en sa faveur, et notamment l’intervention de Donald Trump.

Le pasteur, dont la mission était de partager l’Évangile, se défend de toute implication politique, mais regrette le durcissement du gouvernement turc. «La Turquie soutient un islam plus radical», affirme-t-il. «Je ne dis pas qu’ils soutiennent des groupes terroristes, mais qu’ils essaient de se positionner comme des leaders de l’islam sunnite.»

Selon le Washington Post, d’autres groupes de soutien aux droits et à la liberté religieuse s’alarment de l’autoritarisme croissant du président Erdogan. Le pasteur Brunson de son côté appelle de ses vœux un climat de liberté religieuse dans lequel chacun puisse choisir le chemin qu’il veut suivre.

La rédaction d'Evangeliques.info - 03 juillet 2019 14:32

Partager/Commenter