© iStock

Suisse : Le mariage pour tous contredit l'intérêt supérieur de l'enfant estime le Réseau évangélique suisse

Un projet de loi, actuellement en consultation, devrait permettre d’ouvrir le mariage aux couples de même sexe. Dans un communiqué diffusé le 19 juin, le Réseau évangélique suisse (SEA-RES) a fait part de son opposition au «mariage pour tous» principalement pour des raisons liées au bien-être de l’enfant. L’organisation faîtière des évangéliques en Suisse rejette les deux variantes du projet de loi : avec ou sans accès à la médecine de la reproduction.

Le SEA-RES considère comme «inappropriée» la redéfinition du mariage et «l’égalité de traitement absolue» entre couples homosexuels et hétérosexuels sur cette question. La différence cruciale restant celle de la filiation pour le SEA-RES. «Ainsi, cette forme de relation (hétérosexuelle) est non seulement essentielle pour la reproduction à long terme de l'espèce humaine, mais également, à moyen terme, pour la fourniture d'une pension financière, sociale et médicale aux générations.» En conséquence, le SEA-RES estime qu’«à la lumière de cette différence essentielle, l’inégalité de traitement ne constitue pas une discrimination injustifiée».

Pour le SEA-RES, l'adoption pour les couples de même sexe et le don de sperme pour les couples de femmes signifieraient que les enfants grandiraient sans père ou sans mère. L’ouverture de la médecine de reproduction aux couples de femmes «créerait de nouvelles inégalités», souligne le Réseau évangélique suisse. «Cela devrait conduire tôt ou tard à l'exigence de la maternité de substitution pour les couples de sexe masculin et donc à une instrumentalisation du corps humain».

Le SEA-RES représente environ 250 000 évangéliques en Suisse et constitue l’une des 129 alliances évangéliques dans le monde.

La rédaction d'Evangeliques.Info - 20 juin 2019 13:04

Partager/Commenter

Publicité