© PEV

Suisse: Devant le Conseil national, la présidente du Parti évangélique a défendu l'initiative «Entreprises responsables-pour protéger l'être humain et l'environnement»

Conseillère nationale et présidente du Parti évangélique, Marianne Streiff a défendu l'initiative sur les multinationales responsables devant le Conseil national.

«Est-il moins grave de risquer d’intoxiquer des per­sonnes lorsqu’elles sont en Inde plu­tôt qu’en Suisse ?» a-t-elle demandé, en pre­nant l’exemple des agri­cul­teurs de l’Etat indien Maha­ra­sh­tra.

Mais l'élue du PEV a aussi soutenu le contre-projet indirect, afin d'assurer une réglementation mesurée dans des délais raisonnables, indique le communiqué du 14 juin.

L’initiative popu­laire «Entre­prises res­pon­sables - pour pro­té­ger l’être humain et l’environnement» exige que les entre­prises sises en Suisse res­pecte les droits de l’homme et les normes de pro­tec­tion de l’environnement, éga­le­ment dans les pays dans lesquelles elles ou leurs filiales sont actives.

Pour le Parti évangélique, l'entreprenariat éthique est un thème central, que ses candidats porteront notamment pour les élections fédérales d'octobre. Attaché aux valeurs chrétiennes, le parti aspire à une éco­no­mie forte et per­for­mante qui assume sa res­pon­sa­bi­lité sociale et éco­lo­gique dans le pays et à l’étranger.

Après de long débats, le Conseil national a réitéré sa contre-proposition à l'initiative «Entreprises responsables»; le contre-projet retourne donc au Conseil des Etats.

La rédaction d'Evangeliques.info - 17 juin 2019 12:37

Partager/Commenter

Publicité