Ramesh Raju et Chrishanthini Ramesh, son épouse © DR

Sri Lanka : L’église de Zion rend hommage à Ramesh Raju mort en héros

Ramesh Raju, mari et père de famille de 40 ans est décédé dans l’explosion d’une bombe le 21 avril, dans l’église évangélique de Zion à Batticaloa, sur la côte est du Sri Lanka.

Membre de l’Eglise, il s’était porté volontaire pour assurer le service d’ordre et canaliser la foule pour le culte de Pâques qui réunissait plusieurs centaines de personnes. Selon la BBC, c’est au prix de sa vie qu’il a empêché un kamikaze d’entrer dans l’église et de faire beaucoup plus de victimes.

Le dimanche de Pâques, Chrishanthini Ramesh, son épouse, enseignante d'école du dimanche, était dans la cour avec quelques enfants, avant le culte de Pâques. Ramesh était également présent quand il a vu un homme inconnu arriver, avec un grand sac à dos sur les épaules. Cet homme a dit que son sac contenait une caméra et qu’il était venu filmer les fidèles à l’intérieur. «Mon mari a senti que quelque chose n'allait pas et lui a dit qu'il lui faudrait d'abord obtenir la permission. Il l'a ensuite forcé à partir», a raconté Chrishanthini Ramesh à un journaliste de BBC. Ramesh Raju et vingt-huit autres personnes, dont quatorze enfants, qui se trouvaient dehors ont été tués. En empêchant le kamikaze, d’entrer dans l’église, il a sauvé plus de 600 fidèles. 253 personnes ont tuées (bilan revu à la baisse) dans les attentats de Pâques principalement dans les deux autres églises visées par les terroristes.

Une semaine après les attentats, des dizaines de personnes font encore la queue pour présenter leurs condoléances à sa veuve, rapporte Ouest France. La route qui mène à sa maison est flanquée d’affiches et de photos représentant cet homme, entrepreneur dans le bâtiment et père de deux enfants. Lorsque qu’il a eu des soupçons, Ramesh aurait pu s’enfuir, «mais il a choisi de s’opposer à cet homme pour l’empêcher d’entrer dans l’église», explique son père, Velusami Raju. Ce dernier se dit «très fier» que son fils ait «sauvé autant de vies, et surtout autant d’enfants.» Une sœur de Raju a également été tuée, ainsi que son mari et son fils de 20 mois. Ramesh Raju était un modèle dans son voisinage, notamment pour sa réussite entrepreneuriale et sa vie de famille. «Maintenant qu’il n’est plus là, je ne sais pas comment nous allons nous en sortir, mais je prie et demande à Dieu de nous aider», déclare son père.

La rédaction d'Evangeliques.info / BBC et Ouest-France - 29 avril 2019 15:46

Partager/Commenter