Alliance Presse

Canton de Vaud: Début de l'examen par l'Etat en vue d'une reconnaissance d'intérêt public des évangéliques

Le 9 avril, les 36 églises évangéliques et les six postes vaudois de l'Armée du Salut, membres de la Fédération évangélique vaudoise (FEV), ont signé la déclaration liminaire d'engagement dont le texte a été arrêté par le Conseil d'Etat. Cette étape marque le début de l'examen par l'Etat en vue d'une reconnaissance en tant qu'institution d'intérêt public.

La procédure d'analyse de la demande prendra au moins cinq ans et sera effectuée par le Département des institutions et de la sécurité. En cas de nécessité, une commission d'experts pourra être nommée par le Conseil d'Etat, qui pourra également faire appel au Centre intercantonal d'information sur les croyances.

La reconnaissance en tant qu'institution d'intérêt public devant être inscrite dans la loi, la décision du Grand Conseil pourra donc également faire l'objet d'un référendum.

Pour prétendre à une reconnaissance, la communauté doit s'engager à respecter le cadre légal et répondre à des conditions telles que la transparence financière, le respect de la paix confessionnelle et la participation au dialogue oecuménique et interreligieux ou encore une durée d'établissement sur le territoire vaudois supérieure à 30 ans.

Si la demande de reconnaissance est validée par le Grand Conseil, la communauté pourra exercer l'aumônerie dans les établissements sanitaires et pénitentiaires. Un contact régulier sera également entretenu entre l'Etat et la communauté.

La seule autre communauté à avoir signé la déclaration liminaire est le groupe commun des Eglises anglicanes et catholique chrétienne. L'Union vaudoise des associations musulmanes devrait bientôt le faire également.

La rédaction d'Evangéliques.info - 09 avril 2019 14:37

Partager/Commenter