Le drapeau du sultanat de Brunei © shaadjutt / iStock

Monde: Le sultanat de Brunei adopte une nouvelle législation inspirée de la charia

Le sultanat de Brunei - une micro-monarchie située sur l’île de Bornéo, voisine de la Malaisie - a introduit, mercredi 3 avril, une nouvelle législation inspirée de la charia. L’adultère, les rapports sexuels entre hommes sont passibles de la peine de mort par lapidation et les rapports sexuels entre femmes de dix ans de prison, rapporte le quotidien Le Monde.

Dans le nouveau code pénal, le viol et l’insulte au prophète Mahomet sont passibles de la peine de mort. Le code prévoit l’amputation d’une main ou d’un pied pour les voleurs. Certains articles du code, comme la lapidation pour homosexualité, s’appliquent aux musulmans comme aux non-musulmans.

Le pays riche en hydrocarbures, dirigé par le sultan Hassanal Bolkiah depuis 1968, est le premier pays d'Asie du Sud-Est à appliquer au niveau national un code pénal suivant la charia la plus stricte, à l’instar de l'Arabie saoudite. Face aux critiques de la communauté internationale, le sultan Hassanal Bolkiah, une des plus grandes fortunes au monde, a souligné que Brunei était un pays «juste et heureux» : «Quiconque viendra dans le pays aura une expérience agréable et profitera d’un environnement sûr et harmonieux.» Le sultan a déclaré vouloir «voir les enseignements de l’islam dans ce pays se renforcer». Il a demandé à ce que l’appel à la prière se fasse entendre dans tous les lieux publics pour rappeler les croyants à leurs devoirs.

Le pays de 450 000 habitants compte 67% de musulmans, 13% de bouddhistes, 10% de chrétiens (majoritairement catholiques) et 10% de fidèles d’autres religions dont l’hindouisme et l’animisme. Brunei figure à la 36e place de l’Index de persécution des chrétiens de Portes Ouvertes. L’ONG rapporte que «le niveau de pression sur les chrétiens s’est accentué en 2016, ce qui correspond à la mise en place d’une période de préparation à une nouvelle phase de conformation de la législation à la charia».

La rédaction d'Evangéliques.info / Le Monde - 04 avril 2019 10:46

Partager/Commenter