Le secrétaire d'État à l'Intérieur britannique, Sajid Javid © Chatham House

Royaume-Uni: Le secrétaire d'État à l'Intérieur demande l’ouverture d’une enquête après le rejet de la demande d’asile d’un chrétien iranien

Le secrétaire d'État à l'Intérieur britannique, Sajid Javid, a ordonné une «enquête urgente» sur une lettre envoyée à un demandeur d'asile chrétien iranien par ses services. Ce dernier avait reçu un courrier lui expliquant que sa demande avait été rejetée parce que le christianisme n'était pas une religion pacifique comme il le prétendait, rapporte Christian Today.

Lundi 1er avril, à la Chambre des communes en réponse à l’interpellation d’un député conservateur, Sajid Javid a affirmé avoir trouvé la lettre «totalement inacceptable». «Cela n’est en aucun cas conforme à la politique du Home Office. J’ai ordonné une enquête urgente sans rien exclure», a-t-il déclaré.

Cette lettre du Bureau de l'Intérieur (Home office) avait suscité la consternation après la diffusion d’extraits sur Twitter. Dans sa demande, le requérant à l’asile avait déclaré qu'il avait trouvé «la paix, le pardon et la gentillesse» dans le christianisme par opposition à «la violence et la vengeance» de son ancienne religion, l’islam. Un fonctionnaire du Bureau de l'Intérieur lui avait répondu en citant plusieurs passages de la Bible pour lui prouver que le christianisme serait violent avec notamment Matthieu 10:34 où Jésus a dit: «Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée.»

«De même, le livre de l'Apocalypse est rempli d'images de vengeance, de destruction, de mort et de violence», avait poursuivi le fonctionnaire. Ce dernier avait ajouté: «Ces exemples sont incompatibles avec l'affirmation selon laquelle vous vous êtes convertis au christianisme après avoir découvert qu'il s'agissait d'une religion "pacifique", par opposition à l'islam qui contient violence, rage et vengeance"». Pour le Bureau de l'Intérieur, la lettre du requérant était alors incompatible avec sa politique et avait par ce fait rejeté la demande d'asile.

«Utiliser des extraits du livre de l'Apocalypse pour affirmer que le christianisme est une religion violente revient à affirmer qu'un rapport gouvernemental sur l'impact du changement climatique prône la sécheresse et les inondations», avait déclaré indigné le révérend Paul Butler, évêque de l'Église d'Angleterre.

La rédaction d'Evangéliques.info / Christian Today - 03 avril 2019 10:29

Partager/Commenter

Publicité