© DR

Etats-Unis: Le premier Américain à avoir obtenu la désignation «ni homme ni femme» sur des documents officiels regrette son changement de sexe

Dans le Daily Signal du 11 mars, Jamie Shupe, premier Amériain a avoir été légalement reconnu non binaire (ni homme ni femme) a parlé de son changement de sexe comme d'un simulacre. «Je veux revivre comme l'homme que je suis», a déclaré le quinquagénaire et ancien militaire, expliquant que s'il a pris des hormones et participé à un «transgenrisme médical» pendant quelques années, il ne s'est heureusement pas fait retirer ses organes génitaux.

Toutefois, Jamie Shupe confie ne pas sortir indemne de sa démarche de changement de sexe : «Ma psyché est marquée à jamais et j'ai une quantité de problèmes de santé liés à cette expérience médicale». Sur Fox news, il a détaillé ceux-ci : croissance mammaire irréversible, problème de densité osseuse, de reins...Et d'ajouter qu'à un certain moment, sa santé mentale était tellement déstabilisée par les hormones qu'il a du effectuer deux séjours dans un service psychiatrique.

Toujours selon ses dires, la communauté transgenre lui a présenté la vie dans le genre opposé comme merveilleuse et épanouissante alors qu'en fait, cela ne l'a rendu que plus misérable. «Les parents doivent comprendre que la dysphorie de genre fait toujours partie d'une maladie mentale concommittante» indique Jamie Shupe.

Il y a quatre ans, cet Américain avait pris la décision de vivre en tant que femme, genre dans lequel il se sentait avoir toujours été. L'année suivante, l'Etat de l'Oregon l'avait autorisé à s'identifier par un «troisième sexe» dans ses documenst légaux.

La rédaction d'Evangéliques.info - 15 mars 2019 12:12

Partager/Commenter