© Fédération baptiste

France: Le vandalisme à l'encontre d'une Eglise évangélique à Angoulême inquiète le CNEF

Dans la nuit du 8 au 9 mars, l'Eglise évangélique «Espoir & Vie» à Angoulême a été la cible de vandalisme: «Onze mille euros de matériel volé, des giclées de peinture sur les murs, les sols et les chaises, les instruments de musique, voilà ce que le pasteur et quelques fidèles ont pu constater», détaille le communiqué du Conseil national des évangéliques de France (CNEF) le 9 mars.

Selon Joseph Miall, pasteur de cette communauté rattachée aux Assemblées de Dieu, ces actes de vandalisme démontrent une volonté de souiller, détruire et empêcher la tenue des célébrations. Le CNEF partage l'inquiétude du pasteur pour la sécurité des croyants, alors que cette attaque vient s'ajouter à la longue liste des actes perpétrés contre des lieux de culte en ce début 2019: 65 actes graves, ce qui correspond à une augmentation de 25% par rapport à début 2018. Et le CNEF de souligner qu'avec l'antisémitisme, ces dégradations sont l'indice d'un climat antireligieux allant grandissant.

Espérant que les investigations permettront de faire la lumière sur les motivations des vandales de l'Eglise «Espoir & Vie», l'organisme faîtier des évangéliques français se demande s'il sera encore possible d'adorer Dieu et de professer publiquement sa foi en toute liberté et sécurité à l'avenir.

«Le Conseil national des évangéliques de France souhaite que les autorités prennent au sérieux cette situation et leur demande d'agir avec force et détermination contre ceux qui s'en prennent aujourd'hui impunément aux lieux de culte», conclut le communiqué.

La rédaction d'Evangéliques.info - 11 mars 2019 10:14

Partager/Commenter

Publicité

Thème proche: Société