Couple: Divorcer n'est plus à la mode

Le nombre de divorces annuel est en baisse. En Suisse, selon l'Office fédéral de la statistique (OFSP) le nombre de divorces est passé de 21'330 en 2005 à 15'900 en 2017. En France et aux Etats-Unis également, les divorces sont en chute libre. Dans ce dernier, le taux aurait chuté de 18% entre 2008 et 2016.

Si les jeunes se marient aujourd'hui souvent plus tard qu'il y a une trentaine d'années, il semble qu'ils y réfléchissent davantage avant de se passer la bague au doigt. Ce qui aurait pour conséquence de limiter le taux de divortialité. En matière d'engagement également, les millennials (ensemble des personnes nées entre 1980 et 2000) seraient davantage enclins à faire en sorte que l'union dure. Selon la psychologue Marie-Hélène Stauffacher, interrogée par le magazine Femina, là où certains couples se séparaient sur une grosse dispute, les moins de 40 ans y réfléchissent à deux fois également avant de remplir les papiers du divorce.

Selon elle, cette meilleure entente dans le mariage, ainsi que la revalorisation de cette institution dont l'image avait été ternie et parfois comparée à une "prison", est également due à une répartition des tâches quotidiennes plus équilibrée que dans le passé. Mais aussi, de manière générale, à une plus grande liberté accordée à l'autre; lorsque chaque conjoint est moins dépendant de l'autre et moins contraint à limiter ses projets personnels, la frustration pouvant être liée à la vie de couple est moindre et la relation meilleure.

La rédaction d'Evangéliques.info - 05 mars 2019 10:01

Partager/Commenter