Les violences contre les chrétiens se sont poursuivies en 2018 © EFI

Inde : 325 actes de violence contre les chrétiens recensés en 2018

La violence ciblée et les crimes à l’encontre de la communauté chrétienne en Inde se sont poursuivis en 2018, annonce l’Alliance Evangélique indienne (EFI) dans un rapport publié le 21 février. La commission liberté religieuse de l’EFI a ainsi enregistré 325 incidents dans lesquels des chrétiens ont été victimes de violence, d'intimidation ou de harcèlement.

"Plus que les chiffres, ce qui est inquiétant, c’est la flambée de violence dans quelques districts de l’Uttar Pradesh, la province la plus peuplée du pays, et dans le Tamil Nadu, à l’extrême sud du sous-continent", a déclaré le révérend Vijayesh Lal, secrétaire général de l’EFI et directeur national de la commission liberté religieuse dans un communiqué.

Selon lui, à l’approche des élections générales indiennes prévues en avril et mai 2019, "les tentatives de polarisation religieuse atteignent un sommet sans précédent. Les discours de haine ont agi comme un catalyseur dans la division des personnes selon des critères religieux, ethniques et même linguistiques." La communauté chrétienne (2,3% de la population sur 1,3 milliard d'habitants) est particulièrement visée à cause de la "question de la conversion" et est également "une victime collatérale" des crimes haineux "perpétrés contre la communauté musulmane", beaucoup plus nombreuse (environ 15%).

L'Etat d'Uttar Pradesh est celui où les chrétiens ont été les plus ciblés en 2018. 40% des incidents recensés à l’échelle du pays se sont déroulés dans cet Etat du nord de l’Inde, où 94 incidents contre les chrétiens ont été répertoriés rien qu’entre septembre et décembre 2018, contre 50 pour l’ensemble de l’année 2017. Cet Etat est le plus peuplé du pays mais les chrétiens ne représentent que 0,18% de la population.

Des incidents ont aussi été recensés par l’EFI dans les Etats du Tamil Nadu, du Bihar, du Jharkhand du Chhattisgarh, du Maharashtra et du Madhya Pradesh. Ces incidents sont tout d’abord l’arrêt et la perturbation des offices religieux et des réunions de prière, des violences physiques et des agressions, des menaces et du harcèlement.

La commission liberté religieuse de l’EFI "lance un appel au gouvernement indien et aux gouvernements des États désignés dans le rapport pour assurer la primauté du droit et la sécurité des minorités religieuses en Inde."

La rédaction d'Evangéliques.info - 25 février 2019 11:29

Partager/Commenter