© New York Times

Etats-Unis: Lors du Déjeuner National de Prière, Donald Trump s'est engagé à protéger l'enfant à naître, la liberté religieuse et à combattre la traite humaine

Le 7 février, le rituel Petit déjeuner national de Prière s'est déroulé à Washington devant des centaines de responsables chrétiens, juifs et musulmans.

Donald Trump a débuté son discours en leur assurant qu'il «ne les laisserait jamais tomber». Parmi ses engagements devant la communauté confessionnelle, celui qui a reçu le plus d'applaudissements est sa détermination à protéger l'enfant à naître, rapporte le Christian Post. «Tous les enfants nés et pas encore nés sont créés à la sainte image de Dieu» a affirmé le président américain, promettant de construire une culture qui chérit la dignité et le caractère sacré d'une vie humaine innocente.

Cette déclaration fait suite aux projets de loi de plusieurs Etats américains d'autoriser l'avortement jusqu'à la naissance. L'Etat de New York a adopté une telle législation en janvier, au grand dam de la communauté religieuse et des partisans pro-vie. Alors qu'une loi similaire a été adoptée en Virginie, les Etats de Rhode Island et du Vermont étudient actuellement des projets visant à supprimer les restrictions à l'IVG jusqu'à la naissance.

Au cours de son discours d'une vingtaine de minutes, Donald Trump a également promis de protéger la liberté religieuse, et notamment celles des agences d'adoption fondées sur une foi religieuse. En effet, ces dernières ont été sommées dans différents Etats de permettre le placement d'enfants dans des foyers homosexuels ou alors de mettre la clé sous la porte. Par ailleurs, le président a souligné les efforts de son administration pour lutter contre la traite humaine.

La rédaction d'Evangéliques.info - 08 février 2019 14:35

Partager/Commenter

Publicité