Aux Pays-Bas la police n’a pas le droit de pénétrer dans un lieu de culte pendant un service religieux © capture RTBF

Pays-Bas : Fin d’un culte de 96 jours en soutien à une famille de migrants arméniens

96 jours. Le culte aura duré plus de trois mois, sans interruption. Aux Pays-Bas, L’Eglise protestante Bethel, à La Haye, a annoncé, mercredi 30 janvier, qu’elle mettait fin à un service religieux commencé il y a 96 jours, pour empêcher l’expulsion d’une famille de migrants arméniens, rapporte le quotidien le Monde.

L‘Eglise Bethel “arrête les offices continus organisés depuis le 26 octobre”, a déclaré Theo Hettema, président du conseil général de l’Eglise protestante de La Haye, dans un communiqué. “L’accord politique conclu mardi offre à la famille arménienne Tamrazyan une perspective d’avenir sûr aux Pays-Bas”, s’est-il réjoui. “Nous avons gardé espoir pendant des mois et, maintenant, cet espoir se concrétise”, a-t-il ajouté.

La famille Tamrazyan, avait quitté l’Arménie il y a neuf ans à la suite de menaces de morts visant le père de famille, engagé en politique. La demande d’asile du couple et de leurs trois enfants rejetée, ils s'étaient réfugiés dans une petite église protestante; aux Pays-Bas la police n’ayant pas le droit de pénétrer dans un lieu de culte pendant un service religieux.

La famille s’était installée au premier étage du bâtiment pendant que les cultes commençaient dès le 26 octobre à être célébrés au rez-de-chaussée, attirant de nombreuses personnes du quartier mais aussi des quatre coins du pays. Environ 650 pasteurs des Pays-Bas, mais aussi de France, d’Allemagne et de Belgique se sont relayés pour que les cultes se déroulent sans discontinuer.

Après trois mois de prières, un accord a été conclu avec le gouvernement pour un nouvel examen des demandes d’asile refusées. Une mesure qui concerne les dossiers d’environ sept cents enfants ayant grandi aux Pays-Bas, relève Le Monde.

La rédaction d'Evangéliques.info - 31 janvier 2019 16:11

Partager/Commenter