Dimanche des Rameaux à Beyrouth devant une église arménienne catholique © iStock

Liban : Fin du déclin démographique de la population chrétienne

Après des années de déclin, la part de la population chrétienne au Liban - toutes dénominations confondues - est demeurée stable depuis deux ans, rapporte l’agence Fides. La part de chrétiens au Liban devrait même augmenter et passer de 38% de la population en 2011 à 40% en 2030 et à 41% en 2045, selon le Yearbook of International Religious Statistics 2018. Cet annuaire fournit chaque année un panorama mondial concernant la composition des populations des pays du point de vue de l’appartenance religieuse de leurs habitants.

Les données indiquées pour 2018 montrent que le Liban a été caractérisé pendant ces 35 dernières années par de forts processus d’émigration de la population, tant sur la base de motivations économiques qu’à cause des conflits, internes et régionaux. Depuis 1975, début de la guerre libanaise, jusqu’au milieu des années 1980, le taux d’émigration des chrétiens était beaucoup plus élevé que celui des musulmans, mais cette tendance s’est arrêtée entre 1984 et 2011. Le taux de fertilité a décliné entre 1971 et 2004, y compris au sein de la population musulmane.

Avec 3,3 millions d’habitants en 2011, la population libanaise pourrait monter à 4,5 millions d’habitants en 2030 et atteindre 5,4 millions d’habitants en 2045. Pour rappel, le dernier recensement officiel réalisé au Liban remonte à 1932. A cette époque, le Liban comptait 875 000 habitants dont 53% de chrétiens et 47 % de musulmans. Toutes les statistiques suivantes concernant la composition de la population libanaise d’un point de vue religieux sont basées sur des études et rapports considérés comme “non officiels” même lorsqu’ils ont été rédigés sur la base de recherches à fort taux de crédibilité d’un point de vue scientifique.

La rédaction d'Evangéliques.info - 17 janvier 2019 09:36

Partager/Commenter