© DR

Liban: Une députée doit s'excuser d'avoir reçu la bénédiction d'un prêtre

Alors qu'elle participait, le 1er janvier au nord de Beyrouth, à une messe pour la paix et la charité, la députée musulmane sunnite Rola Tabsh a reçu la bénédiction du prêtre qui donnait la communion.

Si de nombreux internautes ont salué un geste de fraternité et de coexistence, d'autres l'ont vivement attaqué. Le 10 janvier, la députée a donc été sommée de s'expliquer devant le secrétaire général de l'instance religieuse sunnite, les cheikhs Amine Kurdi et Salaheddine Fakhri.

Rola Tabsh a ensuite publié un communiqué soulignant son attachement à l'islam. Elle a dû prêter à nouveau allégeance à sa religion. Elle a déclaré: "Ce que j'ai fais n'était pas prémédité. Je me suis excusée auprès de Dieu".

Le co-président du Comité national pour le dialogue islamo-chrétien, Mohammad Sammak, regrette la façon dont les choses se sont déroulées:" Nous assistons tous à des messes, et avons tous accepté le pluralisme religieux. Et dire qu'après cela, nous voulons faire du Liban un centre international pour le dialogue entre les cultures et les religions...!"

Au Liban, la Constitution libanaise garantit la liberté de religion et la conversion à une autre religion est théoriquement légale. Dans les faits, tout n'est pas aussi simple et les convertis peuvent être la cible de menaces.

La rédaction d'Evangéliques.info - 15 janvier 2019 15:37

Partager/Commenter