Le Parlement hongrois à Budapest © Wikipédia

Hongrie : Le gouvernement veut rechristianiser le pays par le biais des écoles

La Hongrie prévoit de rechristianiser le pays, en favorisant les établissements chrétiens. Le gouvernement entend donc rompre avec la neutralité religieuse de l’Etat, selon La Croix. Avec 10% de chrétiens dans le pays, cette nouvelle mesure suscite des réactions variées.

Depuis la rentrée scolaire 2018, les enseignants ont reçu un kit pédagogique dont le programme est «d’éveiller la conscience nationale, les valeurs culturelles chrétiennes, l’attachement à la partie et à la famille », relaie La Croix. Ces dernières années, d’autres dispositions ont été mises en place. Entre autres, l’encouragement des Eglises à reprendre la gestion d’établissements scolaires.

Pour le gouvernement, il s’agit d’une mesure de réparation. La Hongrie comptait 22% d’écoles catholiques avant l’invasion soviétique, contre 4% en 2010. «Aujourd’hui, nous sommes revenus à 10 %, même pas la moitié par rapport à autrefois. Nous voulons nous approcher de ce qui aurait dû être l’état naturel de la Hongrie », explique à La Croix Bence Rétvari, secrétaire d’État hongrois au ministère des ressources humaines. Selon ce dernier, les précédents gouvernements de gauche ont donné moins de subventions aux écoles confessionnelles. «Depuis que le financement est rétabli, de plus en plus de parents revoient leur choix», observe-t-il.

Qu’en est-il alors de la neutralité religieuse de l’Etat ? Le secrétaire d’Etat assume cette concession : «On ne peut pas éduquer les enfants en leur disant qu’il n’y a pas de vérité, en restant à la même distance de tout. Nous ne voulons pas que les futures générations deviennent sans valeurs.»

Cette réforme est pour un expert du système éducatif hongrois une illusion : «Depuis le communisme, les Hongrois sont passés maîtres dans l’art de l’adaptation. Ils vont là où sont les moyens, mais il ne faut pas s’imaginer que ce genre de mesure va les rendre plus croyants.»

La rédaction d'Evangeliques.Info - 17 décembre 2018 11:38

Partager/Commenter

Publicité