© Istock

Suisse : Les Eglises nationales et les Eglises évangéliques commémorent ensemble les 70 ans des Droits de l’homme

Le 10 décembre, les trois Eglises nationales ainsi que les Eglises évangéliques suisses s’unissent pour la journée des Droits de l’homme. Pour l’occasion, elles ont imaginé ensemble un dialogue fictif entre trois personnalités critiques : la philosphe juive Hannah Arendt, le théologien réformé Karl Barth et le pape Jean XXII.

Selon un communiqué du 5 décembre de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS), le dialogue imaginaire questionne la liberté de la personne et ses limites. Ainsi, Karl Barth remarque que «si chacun impose unilatéralement ses propres droits humains, le vivre ensemble pacifique cède la place à une bataille rangée», relate le communiqué. Hannah Arendt, quant à elle, prévient que «les droits humains ne peuvent pas être brandis comme un bouclier, sans quoi on crée de la distance plutôt que de laisser place à la rencontre».

Le 10 décembre 1948, l’Assemblée générale des Nations unies signait la Déclaration universelle des droits de l’homme. Sans véritable portée juridique en tant que tel, le texte proclame les droits fondamentaux de l’homme.

La rédaction d'Evangeliques.Info/FEPS - 06 décembre 2018 13:42

Partager/Commenter

Publicité