© Istock

Suisse : Les médecins refusent d’élargir l’assistance au suicide

Le 25 octobre, la Chambre de la Fédération des médecins suisses (FMH) a refusé d’inclure de nouvelles directives sur la fin de vie dans son code de déontologie. Elaborée par l’Académie suisse des sciences médicales (ASSM), la version revisitée proposait qu’un médecin puisse pratiquer l’assistance au suicide pour des patients présentant une « souffrance insupportable ».

Or, le FMH considère le terme « souffrance insupportable » trop vague, rapporte le journal 24 heures. L’application de ces nouvelles directives apporterait ainsi « beaucoup d’incertitude pour le corps médical ».

«La décision a été prise à une large majorité, précise Michel Matter, deuxième vice-président de la FMH. Nous n’avons pas voté pour ou contre l’assistance au suicide, mais sur le fait de reprendre ou pas ces directives.» Et de préciser que le FMH souhaite poursuivre les discussions avec l’ASSM afin de trouver « une solution satisfaisante ».

Ainsi, le FMH maintient en vigueur les anciennes règles, qui autorisent l’assistance au suicide seulement en cas de fin de vie. Dans les faits toutefois, la pratique dépasse déjà les règles internes à la profession. « Sur les 286 personnes accompagnées par Exit en Suisse romande en 2017, 83 étaient des aînés atteints de nombreux maux qui n’allaient pas forcément causer leur mort. Or ils ont obtenu l’ordonnance nécessaire », précise « 24 heures ».

La rédaction d'Evangeliques.Info/24 heures - 26 octobre 2018 13:30

Partager/Commenter

Publicité