© Evangelical Focus

Maroc: La maison d'un chrétien actif dans les médias taguée avec un «Noun»

On se souvient du Noun tagué par Daesch pour désigner les maisons des chrétiens à Mossoul et dans la province de Ninive. Ces derniers étaient contraints de choisir entre payer un impôt spécial ou se convertir à l'islam, sous peine d'être tués.

Le 9 octobre, c'est la maison d'un chrétien marocain qui a été taguée avec ce «N» signifiant en arabe Nasrani, c'est-à-dire chrétien de Nazareth. A côté du signe, une inscription en arabe : «ils ont retrouvé Rachid».

Résident à Agadir, Rachid Souss est connu pour prêcher l'Evangile par le biais de la radio et sur Youtube. Sur sa page Facebook, et malgré le danger qu'il court, ce leader chrétien s'est dit «honoré» par cette inscription: «La lettre nun est devenue le symbole des chrétiens en Irak et dans le monde (..) Il y a un grand honneur et une grande dignité pour eux et pour nous avec cette description magnifique qui reprend les principes du roi de la Paix, notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ».

Toutefois, Rachid et sa famille se sont sentis contraints de déménager car ils ne se sentaient plus en sécurité, également parce que les voisins faisaient pression pour qu'ils quittent le quartier. Dans sa nouvelle maison, l'évangéliste a fait installer plusieurs caméras de surveillance.

Célèbre intellctuel au Maroc, Ahmed Aassid a dénoncé le harcèlement dont a été victime Rachid Souss: «On ne peut que dénoncer un acte fasciste, qui montre à quel point le repect de l'autre est absent chez nous. Les autorités doivent assumer leur responsabilité pour protéger les citoyens marocains de l'agression et de la haine, à commencer par changer l'article 220 du code pénal qui criminalise la liberté de conscience et légitime la violence à l'égard des non-musulmans», relaie le site article19.ma.

La rédaction d'Evangeliques.info - 19 octobre 2018 11:32

Partager/Commenter

Publicité