© Diocèse de Rochester

Grande-Bretagne: L’Eglise d’Angleterre rédige une «Alliance pour le soin et le bien-être du clergé»

L'Eglise d'Angleterre vient de lancer une «Grande conversation» au sujet du soin des ministres du culte. L'objectif? Adopter une «Alliance pour le soin et le bien-être du clergé» (Covenant for Clergy Care and Wellbeing).

Il s'agit d'engagements mutuels entre équipiers pastoraux, Églises locales et l'institution nationale afin d'améliorer le suivi par l’Eglise de ses employés. Une pratique inspirée de l' «Alliance avec les forces armées» que l'État britannique avait e pour la période 2010-2015.

En effet, suite à une prise de conscience des problèmes d'isolement, de stress et de solitude que vivent les personnes engagées dans un ministère lors du Synode de l'Eglise d'Angleterre de 2017, un groupe de travail avait été désigné. Dans un document daté du 20 septembre dernier, celui-ci présente un projet de texte et des pistes de réflexion pour discussion.

D'après le texte, la première demande est de systématiser le recours à la supervision pastorale comme dans le monde de la relation d’aide, afin qu'elle devienne la norme et non l’exception. De plus, il signale qu'une cause majeure du burn-out est «le manque de ciblage et de clarté concernant la nature de la tâche ministérielle».

Dans un chapitre théologique, le document de travail creuse la notion de bien-être dans une perspective chrétienne: «La finalité du ministère est dirigée vers "la vie en abondance", qui est correctement comprise comme un déploiement de sainteté dans la vie du peuple et du clergé de l’Eglise. Cette conception théologique de la vie en abondance a des différences subtiles, et est plus profonde que les notions laïques de "bien-être".»

La consultation doit s’achever en fin d’année.

La rédaction d'évangéliques.info / Christian Today - 08 octobre 2018 08:16

Partager/Commenter