© Wikipédia

Myanmar : Des Eglises attaquées par les forces rebelles

Au Myanmar, les forces rebelles de la minorité Wa ont fermé cinquante-deux Eglises après les avoir dépouillées de tous symboles chrétiens. Trois autres Eglises ont été démolies et des écoles religieuses consignées, selon une déclaration de la Convention Baptiste Lahu du 25 septembre. L’« United Wa State Army » (UWSA) détient également 92 leaders chrétiens Lahu et une quarantaine d’étudiants Wa.

Les forces rebelles UWSA forment l’armée de la minorité ethnique Wa, qui défend l’Etat Wa, non reconnu par le gouvernement de Myanmar. Contacté par le journal The Irrawaddy, le groupe armé a expliqué qu’il détenait les leaders chrétiens car certains d’entre eux sont des « extrémistes ». Une déclaration de l’UWSA du 13 septembre stipule en outre que toute Eglise construite après 1992 sera détruite puisque construite sans leur permission.

Pour les leaders chrétiens baptistes Lahu, les forces armées Wa, pour la plupart affiliées à des religions tribales, tentent de réprimer l’émancipation chrétienne dans le pays.

Les événements suivent de près la fermeture de douze autres Eglises de la même région, plus tôt dans le mois. Selon le Morning Star News, l’attaque avait visé pour la plupart des Eglises Baptistes. Une vidéo montrant la dégradation d’une Eglise par les soldats de l’UWSA le 19 septembre a été largement partagée sur Facebook par des utilisateurs du Myanmar.

La rédaction d'Evangeliques.Info/The Irrawaddy - 05 octobre 2018 11:20

Partager/Commenter