© DR

Maldives: Le nouveau président, un espoir pour les chrétiens

L’élection du président Ibrahim Mohammed Solih le 23 septembre pourrait être un espoir pour les chrétiens des Maldives. Selon Claire Lacroix, responsable de l’information à Portes Ouvertes France, le changement de président devrait alléger la pression reposant sur les épaules des chrétiens maldiviens et leur permettre «respirer». En effet, lors de sa campagne, le nouveau président a mis en avant l’instauration d’une démocratie et des idées progressistes.

Cependant, réformer ce pays islamique conservateur sera un défi de taille pour Ibrahim Mohammed Solih. «Des réformes exigeraient des changements au niveau constitutionnel, notamment l’article 9 stipulant qu’un non-musulman ne peut obtenir la citoyenneté des Maldives», précise Claire Lacroix. Par ailleurs, le parti démocratique dont fait partie le nouveau président a déjà été au pouvoir entre 2008 et 2012. Et pendant cette période, les Maldives figuraient en dixième position dans l’index de persécution de l’ONG de défense de la liberté religieuse des chrétiens.

Le président des îles Maldives Abdulla Yameen a laissé sa place au quinquagénaire Ibrahim Mohammed Solih. Au pouvoir pendant six ans, l’homme de fer qui a envoyé de nombreux opposants derrière les barreaux a promu l’islam et persécuté les chrétiens.

Etre chrétien aux Iles Maldives signifie être privé de sa citoyenneté, de sa liberté d’expression, de son travail et parfois de sa famille. Actuellement, les îles paradisiaques des Maldives pointent en treizième position de l’index de Portes Ouvertes. Malgré tout, Claire Lacroix pense qu’il y a de l’espoir pour les chrétiens aux Maldives et encourage les communautés chrétiennes à prier pour eux.

La rédaction d'Evangeliques.info - 28 septembre 2018 11:46

Partager/Commenter