© BPCA

Pakistan: Mort d’un gestionnaire d’hôpital attaqué à l’acide en tant que chrétien

Au Pakistan, un gestionnaire d’hôpital a succombé à ses blessures le 15 septembre, suite à une attaque à l’acide. Faraz Ahmed Badar, 26 ans, avait été visé par des hommes masqués en descendant de moto juste avant de commencer sa journée de travail, le 5 septembre.

Ni l’hôpital où il travaillait ni celui où il avait été transféré ne disposait d’unité pour les grands brûlés. Il est finalement décédé à l’hôpital Mayo de Lahore. Le personnel soignant a indiqué que son corps portait des signes de torture, apparemment infligée après le jet d’acide qui a ravagé son visage.

Le jeune homme, diplômé en pharmacie, travaillait dans le même hôpital depuis deux ans. Le père de la victime, Badar Masih, a confié à un représentant de la British Pakistani Christian Association que son fils était victime de jalousie sur son lieu de travail: «Mon fils était régulièrement attaqué par des musulmans qui ne supportaient pas qu’un homme chrétien soit dans une position de supériorité vis-à-vis d’eux.»

Le père de Faraz Ahmed Badar a raconté que son fils avait déjà été attaqué par un groupe d’hommes masqués qui n’ont pas été identifiés. Ceux-ci lui avaient alors dit qu’«en tant que chrétien, il n’était pas digne de lécher leurs bottes», alors même qu’ils lui fourraient leurs bottes dans la bouche. Les assaillants «l’ont menacé de mort s’il ne quittait pas son travail, lui disant que son impureté rituelle signifiait qu’il contaminait la santé des musulmans purs». Toutefois, lorsque la famille avait voulu porter plainte, la police n’avait pas réagi car il s’agissait de chrétiens.

De son côté, Bibi, la mère du jeune homme, reste effondrée: «Je n’arrive pas à croire que mon fils innocent a été tué. Il n’avait rien fait de mal à part adhérer à la foi chrétienne! C’était un bénévole engagé dans notre Eglise, et il se rapprochait de l’âge du mariage, ce qui était très réjouissant pour la famille – il n’a pas eu l’occasion de vivre une vie pleine!»

Le Pakistan, nom signifiant le «pays des purs», est une république islamique qui se conforme aux principes de l’islam d’après sa constitution. Les chrétiens forment 1,5% de la population. En 2017, le pays figurait en 5ème place de l’index de la persécution de l’association Portes Ouvertes.

La rédaction d'évangéliques.info / BPCA - 24 septembre 2018 12:48

Partager/Commenter