© DR

Nigeria: Après l'exécution d'une travailleuse humanitaire, Boko Haram menace de faire de même avec la lycéenne chrétienne Leah Sharibu

Au Nigeria, Leah Sharibu est en danger de mort. Dans un «message de sang», c'est-à-dire une video montrant l'exécution d'une travailleuse humanitaire, la fraction Barnawi de Boko Haram menace d'exécuter de la même manière deux autres otages ainsi que Leah Shabiru, jeune chrétienne enlevée en février.

Contrairement à d'autres lycéennes kidnappées en même temps, Leah Sharibu n'a pas accepté de renoncer à sa foi chrétienne, condition à sa libération. Fin août, Boko Haram avait diffusé une video dans laquelle la lycéenne demandait au gouvernement d'avoir compassion d'elle et d'intervenir dans sa situation. Les parents de Leah déplorent ne pas avoir été contactés par le gouvernement depuis l'enlèvement de leur fille, ni informés des efforts faits pour la libérer.

Saifura Husseini Ahmed, la sage-femme exécutée sur la nouvelle video, oeuvrait pour la Croix-Rouge. Elle avait été enlevée en mars avec une autre employée du CICR ainsi qu'une infirmière de l'Unicef. Dévasté par le meurtre de sa collaboratrice, le chef de la délégation du CICR à Abudja a exhorté les ravisseurs à libérer les deux autres humanitaires, également sage-femmes et infirmières: «Il n'y a aucune idéologie ou loi religieuse qui pourrait justifier de leur nuire» a-t-il déclaré.

Répondant à la diffusion de la video de l'exécution, la présidence nigériane a condamné fermement cet acte inhumain et averti les terroristes qu'elle ferait tout ce qui est en son pouvoir pour la libération des otages.

La rédaction d'Evangéliques.info/Christian Post - 21 septembre 2018 12:22

Partager/Commenter