Image d’illustration © iStock

Argentine : Les évangéliques demandent au gouvernement de respecter la liberté des écoles confessionnelles

L’école baptiste Amen à Neuquén, en Argentine est sous la menace d’une fermeture pour ne pas avoir ne pas avoir appliqué le programme d’éducation sexuelle de l’état. Les évangéliques demandent le respect de convictions de chacun.

L'enquête devrait déterminer si l'école privée a appliqué le programme d'éducation sexuelle de l’état. Les autorités éducatives régionales ont eu 90 jours pour rendre un verdict. L'école risque de perdre son financement public et pourrait même être fermée. Cette enquête a été ouverte après que des groupes pro-LGBT ont harcelé les participants à une conférence sur l'idéologie de genre, selon le media en ligne Evangelical Focus.

Des dizaines d'enfants, parents et membres d'églises évangéliques s’étaient réunis le 17 août pour dénoncer l'ouverture d'une enquête contre l'école privée confessionnelle. Depuis, l’association des pasteurs baptistes a réagi à l’affaire par une le biais d’une lettre ouverte: «L’État doit respecter les écoles confessionnelles, car chaque parent qui envoie ses enfants dans une telle école connaît les valeurs de l’institution et a choisi de les y envoyer».

De son côté, l'Alliance évangélique espagnole (AEE) a envoyé une lettre à l'ambassadeur d'Argentine. «La République d’Argentine était autrefois un pays de refuge pour les professeurs d’espagnol qui devaient s’exiler à cause de leurs convictions idéologiques », écrit l’AEE, dénonçant le “’harcèlement pour des raisons idéologiques” de l’école Amen, “un processus qui [...] se heurte au respect des libertés démocratiques ».

La rédaction d'Evangeliques.info / Evangelical Focus - 12 septembre 2018 17:07

Partager/Commenter

Publicité