© iStock

Psychologie: Les croyants souffrent moins de la solitude, d'après une étude

Les croyants souffrent moins de la solitude que les non-croyants, constate le doctorant Todd Chan de l'Université du Michigan. Son plus récent article sur le sujet, intitulé "Quand Dieu est votre seul ami", a été publié dans la revue Journal of Personality en août dernier.

Todd Chan et ses collègues ont épluché les questionnaires remplis par près de 20 000 adultes américains dans le cadre de trois études nationales. Celles-ci rapportaient leur niveau d'insertion sociale et amicale.

Il s'avère que les personnes ayant peu d'amis ont davantage un sens à leur vie lorsqu'elles sont très croyantes que les non-croyants. En revanche, la relation avec Dieu ne procure pas d'avantage psychologique pour les croyants bien entourés par rapport aux non-croyants qui ont beaucoup d'amis.

"Les résultats suggèrent que, bien que les personnes tirent un sens à leur vie de leurs relations sociales, des individus en rupture amicale peuvent s'appuyer sur leurs croyances religieuses jusqu'à ce qu'elles puissent renouer des liens", conclut le résumé de l'article.

Bien que les relations humaines soient primordiales pour éprouver un sens à sa vie, "avoir un système de croyances qui 'remplace' certaines fonctions des relations humaines, comme sentir qu'on a de la valeur aux yeux de Dieu ou qu'on est soutenu par Dieu, peut aider les gens en rupture sociale à restaurer une partie de ce sens que les relations sociales fourniraient normalement", a confié Todd Chan à PsyPost.

La rédaction d'évangéliques.info/ Christian Today/ PsyPost - 10 septembre 2018 10:50

Partager/Commenter

Publicité