© istock

Suède: La crise migratoire, une occasion de témoignage pour les Eglises

La question de l’accueil des migrants est au coeur des prochaines élections du 9 septembre prochain en Suède. En effet, cet afflux est une opportunité de témoignage pour les Eglises. Dans un interview de l’organisme Evangelical Focus, le secrétaire général de l’Alliance évangélique de Suède Olof Edsinger explique: « Nous pensons que Dieu utilise ces afflux de migrants pour nous donner l’ opportunité de parler de l'Evangile de Jésus avec eux ».

En effet, de nombreuses communautés religieuses s’engagent depuis le début de la crise migratoire en 2014. Les Eglises pentecôtistes se réjouissent d’accueillir quotidiennement et témoignent de nombreuses conversions au christianisme au sein de la communauté musulmane. De plus, les Eglises de différentes confessions collaborent à des projets en lien avec les réfugiés.

En revanche, le ressentiment de la population suédoise face à la politique migratoire ne cesse de croître. Olof Edsinger explique que le pays peine à absorber l’afflux massif de migrants. En effet, la Suède reste l’un des seuls pays avec une politique migratoire souple alors que de nombreux pays européens ferment leurs frontières.

Par ailleurs, le secrétaire général de l’AES reconnaît que le gouvernement a été trop « naïf » dans ses décisions, attirant ainsi un grand nombre de migrants en Suède. De plus, il déplore que le manque d’intégration des réfugiés contribue à une hausse de la criminalité dans le pays.

C’est pourquoi, les élections du 9 septembre seront déterminantes dans la politique migratoire de la Suède.

07 septembre 2018 14:31

Partager/Commenter