Le Guatemala n’autorise pas l’avortement, sauf si la grossesse met en danger la vie de la mère © Istock

Guatemala: Les partisans de la légalisation de l’avortement reculent d’un pas

Au Guatemala, les responsables du projet de loi en faveur de l’avortement ont décidé de revoir leur proposition suite à la manifestation massive des Eglises protestantes et catholiques du 2 septembre.

Présentée par le parti de gauche Convergencia, cette proposition de loi avait pour objectif de légaliser l’avortement pour les adolescentes victimes de viol. En effet, la loi actuelle au Guatemala n’autorise pas l’avortement, sauf si la grossesse met en danger la vie de la mère.

Les partisans du projet ont donc décidé de retirer l’article qui visait à légaliser les avortements pour les mineures victimes de viol, afin de sauver le reste du texte. « Nous préférons donner la priorité à la situation et à l’assistance aux fillettes et adolescentes victimes de viols. », affirme Paula Barrios, membre de l’organisation Femmes qui transforment le monde.

Une manifestation est à l’origine du changement de position du parti Convergencia. En effet, 20’000 membres des communautés protestantes et catholiques se sont réunis le dimanche 2 septembre avec un même objectif. Rassemblés afin de protester contre la légalisation de l’avortement, les manifestants ont scandé le slogan « Guatemala pour la vie et la famille » dans les rues de la capitale Guatemala City. Leur argument principal : Le projet de loi sur la légalisation de l’avortement n’apporte pas de solution au problème de la violence et de l’exploitation sexuelle au Guatemala.

Depuis sa publication, le projet de loi a rencontré de nombreuses oppositions. Même s’il a été présenté à deux reprises en commission, son adoption au parlement est toujours discutée.

En outre, un autre projet de loi sera également proposé au parlement. Ce dernier durcit au contraire les peines encourues en cas d’avortement non autorisé au Guatemala. Le parlement guatémaltèque devra donc se positionner sur ces deux propositions.

06 septembre 2018 15:26

Partager/Commenter