© CC0

Immigration: Trump fait volte-face, la Christian Coalition peut-être en cause

Les mesures du gouvernement américain concernant la séparation des familles d'immigrants ont choqué le monde entier. Mais le 20 juin, Donald Trump a fait vole-face et signé un décret qui annule cette séparation automatique. Les enfants resteront donc avec leurs parents en attendant le procès de ces derniers.

Si l'on peut envisager que la pression internationale l'ait fait changer d'avis, Le Point rapporte qu'une lettre de l'organisation politique Christian Coalition aurait fait son effet dans le revirement du président.

En 2016, cette organisation avait largement contribué à l'élection de Donald Trump, comme beaucoup d'évangéliques du pays. Dans sa lettre, écrite par son président Ralph Reed, la Christian Coalition demande le vote rapide d'une loi pour une immigration contrôlée, qui mettrait fin aux pratiques choquantes à l'égard des enfants d'immigrés clandestins. Toutefois, elle ne remet pas en cause la politique du président en matière de contrôle de l'immigration, mais uniquement le dispositif concernant les enfants.

Cette lettre a pu influencer Donald Trump, d'autant que la Faith & Freedom Coalition, également dirigée par Ralph Reed, s'est engagée à investir 20 millions de dollars dans les élections de mi-mandat, qui auront lieu en novembre 2018, pour défendre les candidats républicains en difficultés, selon Le Point .

La rédaction d'Evangéliques.info - 26 juin 2018 11:06

Partager/Commenter

Publicité

Thème proche: Politique