© Bible Society

Grande-Bretagne: «Laissez les chrétiens être différents!» demande Tim Keller face à Theresa May au Parlement britannique

«Laissez les chrétiens être différents!» a exhorté le pasteur Tim Keller devant la Première ministre Theresa May au Petit-déjeuner de prière du Parlement britannique. Le 19 juin, le pasteur évangélique new-yorkais parlait devant 470 parlementaires et responsables religieux, dont 170 députés et membres de la Chambre des Lords.

La rencontre de 2018 avait pour thème «Qu’est-ce que le christianisme peut offrir à la société au 21ème siècle?». L’événement annuel était organisé par l’association Christians in Parliament en partenariat notamment avec la Société biblique et le Centre d’Oxford pour l’apologétique.

Au programme, des cantiques, dont le Psaume 23 chanté a cappella et des ateliers rappelant la contribution des chrétiens au progrès social, notamment la lutte contre l’esclavage et les droits des femmes.

Dans son message basé sur le verset «Vous êtes le sel de la terre», Tim Keller a rappelé aux parlementaires l’originalité de l’éthique chrétienne, basée sur l’amour. Cette éthique de l’auto-sacrifice, va à contre-courant de la tendance actuelle à l’auto-actualisation, qui n’offre pas d’autres fondements à la morale que le sentiment personnel.

Pour tirer le maximum des chrétiens, la société britannique ne devrait pas «demander qu’ils deviennent comme tout le monde », a indiqué le prédicateur. En revanche, elle devrait appeler les chrétiens à être «fidèles à leurs propres idéaux», selon lui. «Nous méritons d’être critiqués», a concédé Tim Keller en conclusion.

La Première ministre britannique était la troisième chef de gouvernement à assister à la rencontre. A cette occasion, Theresa May a écrit que «l’évangile chrétien a transformé le Royaume-Uni, avec ses valeurs et enseignements ont aidé à façonner les lois, coutumes et la société du pays.» Des grandes figures du Parti conservateurs, tels que Jacob Rees-Mogg, un affiché hostile à l’avortement et Ian Duncan-Smith, ancien chef du parti conservateur étaient également présentes.

De son côté le député évangélique Tim Farron, évincé en 2017 de la tête du Parti libéral pour ses convictions chrétiennes sur l’homosexualité, s’est dit encouragé par le Petit-déjeuner. «Ne laissez pas mon expérience vous décourager» d’un engagement politique, a-t-il déclaré aux chrétiens. «Le plafond de verre pour les chrétiens en politique est assez élevé», juge-t-il.

La rédaction d'evangeliques.info / Christian Post - 21 juin 2018 12:04

Partager/Commenter

Publicité