© DR

Canada: Un pasteur baptiste et directeur d'une école chrétienne jugé

Le 4 juin s'est ouvert le procès d'un pasteur baptiste devant la Cour de Québec. Le sexagénaire accusé de sévices sur six jeunes élèves entre 1983 et 2014. Il doit faire face à 22 chefs d'accusation dont voies de fait avec lésions, voies de fait armées, séquestrations et harcèlement sur des enfants âgés de quatre à onze ans.

C.G., qui dirigeait l’école baptiste de la Bonne Semence à Victoriaville dans un premier temps, avait déjà été contesté pour avoir corrigé des enfants avec une palette de bois. Il a ensuite déménagé à Québec, selon les informations de Lesoleil.

Il y a installé une école dans sa maison. L'aménagement de cette dernière, avec de nombreuses caméras, des fenêtres condamnées notamment, sera également examiné lors de son procès.

Le pasteur ne nie pas les corrections physiques administrées à ses élèves. Mais il affirme l'avoir fait dans un cadre éducatif et non pour violenter les enfants de façon gratuite.

La rédaction d'Evangeliques.info/LeSoleil - 06 juin 2018 07:58

Partager/Commenter