© iStock

Algérie: La police ferme deux Eglises en Kabylie

En Algérie, deux nouvelles Eglises ont été fermées par la police, le dernier weekend de mai. Les assemblées n’ont reçu aucune explication pour l’instant. Depuis l’automne 2017, six Eglises ont donc été fermées en Kabylie, la région du pays la plus ouverte à la foi chrétienne.

Ainsi, une Eglise de la wilaya de Béjaia a été fermée par des agents le 25 mai, sur ordre du préfet de police. «Ils ont simplement fermé l'entrée principale sans aucun préavis, alors qu'ils l'avaient fait avec d'autres églises affiliées à l'Eglise Protestante d'Algérie (EPA)» a confié à l’ONG Portes Ouvertes l’un des responsables de l’Eglise.

Une autre assemblée située près de Tizi-Ouzou a été notifiée par téléphone. Le 26 mai, sur ordre du préfet également, des agents ont mis le bâtiment sous scellés.

L’EPA, qui regroupe la plupart des Eglises évangéliques autochtones tire la sonnette d’alarme: «Certains algériens, à cause de leur foi chrétienne, continuent d'être victimes d'intimidations et de poursuites pour le simple fait d'être en possession d'une Bible». En effet une loi de 2006 sur le culte non-musulman interdit l’impression, le stockage et la distribution de documents destinés à «ébranler la foi d’un musulman».

Le 18 mai dernier, l’EPA avait interpellé le gouvernement algérien sur la liberté de conscience des citoyens: «En tant que citoyens à part entière, nous appelons les plus hautes autorités du pays à veiller à ce que tous les droits fondamentaux des citoyens soient protégés, quelle que soit leur appartenance religieuse».

La rédaction d'évangéliques.info - 04 juin 2018 10:01

Partager/Commenter

Publicité