© iStock

France: 250 personnalités signent un manifeste contre le nouvel "antisémitisme"

Rédigé par Philippe Val, ancien directeur de Charlie Hebdo le manifeste réunit les signatures de plus de 250 personnalités: des politiciens, des artistes, des intellectuels, trois anciens Premiers ministres et même Nicolas Sarkozy.

Après la mort de Sarah Halimi, Parisienne de 65 ans défenestrée après avoir été rouée de coups le 4 avril 2017 et l’assassinat de Mireille Knoll, 85 ans, le 23 mars dans le même arrondissement, la colère grandit. Dans la première affaire, la cause aggravante de l'antisémitisme a été prouvée. La seconde affaire est en cours.

En conclusion de ce manifeste, les signataires, après avoir exposé que "l'antisémitisme n'est pas l'affaire des Juifs, mais l'affaire de tous", après avoir rappelé les assassinats et attentats qui visaient la communauté juive et pointé le silence politique concernant la radicalisation islamiste et l'antisémitisme qu'elle véhicule, demandent que les versets du Coran appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants, soient "frappés d'obsolescence par les autorités théologiques ... afin qu'aucun croyant ne puisse s'appuyer sur un texte sacré pour commettre un crime". Ils poursuivent: "Nous attendons de l'islam de France qu'il ouvre la voie."

Pour l'instant, ce texte a provoqué l'indignation de plusieurs responsables musulmans qui dénoncent "un procès injuste" contre leur religion.

La rédaction d'Evangéliques.info - 24 avril 2018 11:29

Partager/Commenter