© DR

Suisse: L'ONG CSI demande au Conseil fédéral de s'engager pour la protection de la population syrienne

Dans une prise de position publiée le 18 avril, l'ONG chrétienne CSI demande au gouvernement suisse de joindre les actes à la parole sur la question des sanctions envers la Syrie. «Selon le ministre des Affaires étrangères Ignazio Cassis, la Suisse, “en tant qu’Etat neutre, peut atteindre bien plus par la voie diplomatique qu’à travers condamnations ou sanctions. La Suisse doit se positionner, au niveau international, comme un partenaire neutre et impartial , promouvoir le dialogue et soutenir des solutions pacifiques”», a relevé du discours du Ministre l'ONG.

Du coup, elle demande que la Suisse ne rejoigne pas le train des Etats ayant pris des sanctions à l'encontre de la Syrie. «Les sanctions n’ont pas eu l’effet désiré sur le gouvernement syrien. Au contraire, c’est la population syrienne qui en est la principale victime», selon  John Eibner, responsable de CSI pour le Moyen-Orient : « Les sanctions internationales contre la Syrie sont si étendues qu’elles paralysent des secteurs économiques entiers, le système de paiement inclus, et mettent en danger la survie de toute la population, indépendamment de la religion, de l’appartenance ethnique ou du genre. »

CSI demande donc au gouvernement d'accepter le postulat déposé par le conseiller national PS Mathias Reynard, le 16 mars dernier. Ce dernier avait indiqué qu'« il est de notre responsabilité de nous assurer que ces sanctions ne se retournent pas contre la société civile en Syrie »

La rédaction d'Evangeliques.info - 18 avril 2018 14:36

Partager/Commenter