© JJBourdin Twitter

France: «Si nous voulons nous tenir unis, nous devons accepter ces libertés de religions et de croyances» déclare Emmanuel Macron

«Si nous voulons nous tenir unis, nous devons accepter ces libertés de religions et de croyances» a déclaré Emmanuel Macron le 15 avril. Le chef de l’Etat était interviewé par Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin pour Médiapart, BFMTV et RMC.

Ses remarques sur la question religieuse ont été consacrées avant tout à l’islam dans la République, en réponse à la peur que cette religion suscite chez certains Français: «Cette peur se nourrit d’un fait que nous devons regarder en face: l’islam radical, qui n’est pas l’islam», a-t-il expliqué.

Ainsi, Emmanuel Macron a évoqué la place des «religions catholique, juive et protestante» dans l’histoire de la République, notant que «l’islam est apparu ensuite alors que ses règles sont très différentes.» Le Président français a rappelé que 4,5 à 6 millions de Français «croient dans l’islam», alors que « cette religion est nouvelle pour la République.»

Emmanuel Macron a ensuite abordé la question du voile pour les femmes musulmanes, expliquant que s’il «respecte les femmes voilées», il veut « être sûr qu’une femme voilée l’est par choix ». En conclusion, il propose un compromis sur la question: «Dans la République nous devons tolérer le voile», toutefois, «celui-ci ne correspond pas à notre civilité».

Quant à l’islam radical, le président Macron se déclare «intraitable». Se targuant d’un «un travail de reconquête que nous avons commencé et qui est, à mes yeux, l’un des plus grands défis de notre nation», le président prône d’ «interdire leur activité et de remettre de la République».

La rédaction d'évangéliques.info/ BFM/ Libération - 16 avril 2018 11:05

Partager/Commenter

Publicité