© DR

France: Une association de protestants évangéliques s'alarme de la décision de laisser mourir Vincent Lambert

Dans son communiqué du 11 avril, l'association des Chrétiens protestants et évangéliques pour le Respect de la Vie (ACPERVIE) s'alarme de la décision de laisser mourir Vincent Lambert en le privant d'alimentation.

«Le patient n'est en fin de vie que dans la mesure où sa mort est programmée», précise le Dr. François Volff, président de l'association. Il ajoute qu'en France, des centaines de patients sont alités pendant des années en état pauci-relationnel (état de conscience minimale).

«Il serait atterrant que derrière cette affaire se profile la fermeture de centaines de lits», poursuit-il.

Toujours selon le communiqué, Vincent Lambert a un urgent besoin d'être secouru et seule une infraction à l'esprit-et à la lettre actuelle- de la loi française l'en empêcherait.

Le 11 avril, par le biais du Figaro, la mère de Vincent Lambert a pour sa part écrit une lettre ouverte à Emmanuel Macron, dans laquelle elle dénonce la décision du CHU de Reims d'arrêter les traitements sous dix jours. La mise en oeuvre de celle-ci consisterait à supprimer l'hydratation et l'alimentation artificielles de son fils, hospitalisé dans un état végétatif depuis 2008.

La rédaction d'Evangéliques.info - 13 avril 2018 07:36

Partager/Commenter