© DR

ONU: L'ECLJ défend la cause des enfants à naître et des chrétiens persécutés devant le Conseil des droits de l'homme

«Les enfants sont pris au piège de l'égoïsme des adultes, des intérêts de l'industrie biomédicale et de l'eugénisme. Comme les esclaves, on peut les tuer, les vendre et les acheter»: Gregor Puppinck n'a pas mâché ses mots devant le Conseil des droits de l'homme, les 5 et 6 mars, lors des débats consacrés au droit des enfants.

Le catholique engagé et directeur de l'European Center for Law and Justice (ECLJ) répondait entre autre à la Rapporteur spécial de l'ONU sur la vente des enfants, qui consacre ses efforts non pas à lutter contre la GPA mais à trouver le moyen de la rendre compatible avec l'interdiction de la vente d'enfants. «A cette fin, elle recommande de déclarer, dans des contrats de GPA, que la transaction ne porte pas sur l'enfant mais sur la gestation», relaie-t-il dans un communiqué du 7 mars.

L'ECLJ a également organisé au siège des Nations Unies une conférence sur le droit à connaître ses origines. Lors de celle-ci, des femmes nées d'une PMA avec don de sperme anonyme se sont exprimées. Blessées par l'injustice de ne pas avoir eu de père biologique, elles se battent aujourd'hui pour connaître leurs origines, leurs éventuels frères et soeurs et leur propre histoire.

«L'ECLJ s'engage auprès d'elles pour que soit reconnu et garantit le droit fondamental de connaître ses parents biologiques. Ce droit constitue le lien nécessaire entre la nature et la filiation», estime l'ONG, publiant par ailleurs un nouveau rapport sur «Les droits des enfants conçus par PMA».

Cette semaine également, l'ECLJ défendra devant les 47 ambassadeurs des droits de l'homme le cas d'un pasteur emprisonné injustement en Turquie depuis la tentative de coup d'Etat. Par ailleurs, l'ONG dédiée à la promotion et protection des droits de l'homme dans le monde exigera aussi la poursuite pénale pour génocide et crime contre l'humanité, des djihadistes de Daesch.

La rédaction d'Evangéliques.infp - 09 mars 2018 10:31

Partager/Commenter