© istockphoto

Soudan: Les responsables d'une Eglise reconnus coupables d'obstruction aux autorités

26 responsables de l'Eglise évangélique presbytérienne du Soudan (SPEC) de la ville d'Omdurman ont été convoqués par la justice. Leur tort, avoir défendu leur propriété foncière face aux intérêts d'un entrepreneur musulman. En effet, l'Eglise n'a pas accepté de céder son terrain à l'homme d'affaire musulman Hisham Hamad Al-Neel

Le 5 février, le tribunal a condamné Yohanna Tia à 5000 livres soudanaises (CHF 275) d'amende, sept autres membres de l'Eglise à 2500 livres d'amende.

Ce n'est pas le premier cas d'expropriation constaté au Soudan. En décembre, un autre juge expulsait des chrétiens de leurs terres au nord de Khartoum.

En avril 2013, le gouvernement soudanais avait indiqué qu'aucun nouveau permis de construire une Eglise ne serait délivré. Depuis, plusieurs Eglises ont été rasées par les bulldozers, selon l'ONG d'aide aux Eglises persécutées, Portes Ouvertes.

Selon l'index de persécution publié chaque année par cette dernière, le Soudan occupe le quatrième rang des pays les plus hostiles à la foi chrétienne.

La rédaction d'Evangeliques.info / Evangelical Focus - 07 février 2018 08:41

Partager/Commenter