© DR

France: Les représentants à l'Observatoire de la laïcité contre l'interdiction du port de signes religieux dans l'hémicycle

Claude Goasguen (LR) et Nicole Dubre-Chirat (LREM) s'étonnent de l'interdiction du port de signes religieux ostensibles dans l'hémicycle. En effet, depuis octobre dernier, ils sont les représentants de l'Assemblée nationale au sein de l'Observatoire de la laïcité. C'est toutefois sans les consulter que François de Rugy, président de l'Assemblée nationale, a fait approuvé cette décision par le bureau de celle-ci la semaine passée.

«Il faut faire attention de ne pas aller trop loin. Si la laïcité consiste à dire « pas de religion », le remède sera pire que le mal», met en garde Claude Goasguen dans le quotidien La Croix. Tout en critiquant les velléités de certains politiciens de chercher à faire disparaître l'expression de la religion dans l'espace public.

Regrettant de ne pas avoir été informée ni d'avoir pu débattre sur cette décision, Nicole Dubre-Chirat a écrit au président de l'Assemblée nationale ainsi qu'au président de son groupe, Richard Ferrand. Elle estime que les députés n'étant pas des fonctionnaires, ils ne sont pas «neutres».

Claude Goasguen et Nicole Dubre-Chirat sont partisans d'une approche à la fois ferme et sereine de la laïcité, précise La Croix.

02 février 2018 11:47

Partager/Commenter