© RTS

Suisse: Selon la FEPS, l'acceptation de No Billag ferait perdre à l'Eglise une audience importante

«Une Suisse démocratique a besoin de médias publics tenant compte de la diversité d'opinion, des régions linguistiques et de la voix des minorités et des faibles» exprime la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) dans son communiqué du 10 janvier.

Pour cette raison, la faîtière protestante rejette l'initiative No billag, qui sera soumise au peuple le 4 mars. La FEPS craint que les voix minoritaires disparaissent si la radio et la télévision sont livrées seulement aux lois du marché et ne sont plus soutenues solidairement par l'ensemble de la population. Président de la FEPS, Gottfried Locher appelle à considérer un autre aspect: «les émissions religieuses à la radio et à la télévision véhiculent les valeurs chrétiennes. Si No Billag est acceptée, l'Eglise perdra aussi une «chaire» importante».

La Conférence des évêques suisses et la Conférence centrale catholique romaine avaient déjà exprimé leur opposition à l'initiative en décembre dernier.

La rédaction d'Evangéliques.info - 12 janvier 2018 11:37

Partager/Commenter