© Alliance Presse

Laïcité: La religion hors de la sphère publique ? La ministre de l’enseignement supérieur revient sur ses propos

La ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal, est revenue sur ses propos cantonnant la religion à la sphère privée. Interviewée le 7 janvier sur France 3, la ministre s’était mise en contradiction avec la loi de 1905 de séparation de l’Eglise et de l’Etat, qu’elle déclarait soutenir par ailleurs.

Notamment, avait-elle déclaré: «la laïcité, c'est la liberté de conscience, et c'est mettre dans la sphère privée -et uniquement la sphère privée- les convictions philosophiques, religieuses, etc., des individus pour garantir que ces convictions, ils puissent continuer à les avoir. Mais elles n'ont pas à rentrer dans la sphère publique, voilà.»

La réaction du Conseil national des évangéliques de France (CNEF) n’a pas tardé : «Inquiétant et navrant » a estimé Etienne Lhermenault, son président, dans un Tweet l’après-midi même.

Le même soir, la ministre a rectifié dans un Tweet: «Ayons des échanges sereins sur ces questions. La laïcité, c'est la liberté de croire ou de ne pas croire et de l'exprimer dans le respect de l'ordre public.»

Lors de l’interview sur France 3, il était question d’interdire le voile à l’université, mesure à laquelle Frédérique Vidal est opposée. En effet, à l’université, «on a affaire à des adultes», a-t-elle rappelé. «L’idée c’est que effectivement, le trouble à l’ordre public, le prosélytisme, doivent être combattus. Après, la façon dont les gens s’habillent pour venir à l’université.»

La rédaction d'evangeliques.info / L'Express - 09 janvier 2018 12:20

Partager/Commenter